Événement / Scolarité / Rendu d'Atelier
Vendredi 5 Avril 2019 - Vendredi 26 Avril 2019
18h30

Intensif'Arts 2019

Enseignement de première année de Master de l’ENSAS, la semaine intensive d’art permet aux étudiantes et étudiants d’explorer les marges de l’architecture à travers une pratique artistique. Sept workshops sont à nouveau proposés cette année. À travers ces propositions, il sera question d’interroger et de réinvestir l’espace, ses vides, ses invisibles, ses matières, son partage, à l’échelle d’un quartier, d’un bâtiment ou d’un châssis emplâtré. 

FICTIONAL ARCHITECTURES par Emma COZZANI
Fictional Architectures propose de concevoir et construire des volumes inspirés d’espaces et dunivers issus de romans  et de récits fictionnels, à l’aide du dessin 3D, du montage photographique et de maquettes. 
Emma COZZANI est une artiste visuelle française, éditrice et directrice artistique. Elle est diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Nîmes. Ce workshop est inspiré d’une de son œuvre Reading Spaces.

TRACT’EURS par Antonio GALLEGO
Tract’eurs est une forme artistique active par laquelle des artistes plasticiens, graphistes, critiques, écrivains, théoriciens conçoivent des propositions sous forme de prospectus qu’ils diffusent ensuite eux-mêmes dans l’espace public. L’intervention interroge non seulement la relation entre l’artiste et le spectateur, mais aussi la relation entre l’œuvre et son contexte d’exposition.
Antonio GALLEGO est artiste notamment membre fondateur du collectif Banlieue Banlieue, il est également enseignant à l’ENSAS.

LA VILLE SOUS VEILLANCE par Thomas LASBOUYGUES
La ville est filmée continuellement. Grâce à un maillage serré et invible de caméras, peu d’espaces échappent à la vidéo-surveillance. Ces images, jamais diffusées, restent inaccessibles. Un film sur nous, sur notre quotidien, que nous ne verrons jamais. La sous-veillance exercée ici consiste à capter les images émises par les caméras à l’aide d’un scanner HF. Les étudiants de l’ENSAS, munis de ce dispositif, vont arpenter le quartier du Neudorf pour capter ces images dont on ne sait plus au final si elles sont encore privées, ou si elles sont publiques.
Thomas LASBOUYGUES est artiste, il est diplômé de la Haute école des arts du Rhin.
En partenariat avec Syndicat potentiel.
www.thomaslasbouygues.net

SCÈNES publiques par Irene SARTORETTI
Ce workshop est une invitation à porter son attention sur l’espace public comme espace ayant la capacité de résumer les diversité des populations et des fonctions d’une société urbaine dans son ensemble (Jacques Lévy, 2013). Ici la performance théâtrale est employée pour réinterpréter les relations qui se jouent dans l’espace public.
Pour ce workshop, l’enseignante et sociologue Irene SARTORETTI est accompagnée de Ferdinand FLAME, élève metteur en scène au TNS.

DRAPÉS ET RELIEFS par Théophile STERN
Un tissu trempé dans le plâtre, une fois sec et figé, offre une forme tendue par de pultiples plis et prend une amplitude formelle naturelle du fait de son poids et de la gravité. Un bas relief en plâtre, réalisé dans une plaque d’argile, se deploye en frise, ornements et trames naratives.
Théophile STERN est diplômé de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris.

FORMES LÉGÈRES POUR FAÇADES AVEUGLES par Mathieu TREMBLIN
Ce workshop d’art urbain se développe sur les façades aveugles ou vitrines de divers lieux de Strasbourg à partir d’une phase d’observation des formes artisitques en présence. Inspiré de la collection Paper Tigers, ce travail réalise des notices d’espaces d’urbains à l’échelle d’un mur et interroge le lieu selon ses équipements, ses ornements ou ses objets. Mathieu TREMBLIN est un artiste et directeur artistique, doctorant en Arts visuels de l’Université de Strasbourg.
www.mathieutremblin.com

QUELLES VILLES SOMMES-NOUS / Strasbourg must be built par L’Ososphère
L’Ososphère invite les étudiants de l’ENSAS à concevoir un diagnostique architectural, sensible et urbain du quartier de Laiterie.
Cette collecte rassemblera des éléments sensibles, fragments et instants de vie, de rue, d’espaces publics, réinterprétés ou non sous une forme artistique. Inviter les personnes à prendre part à la fabrique de la ville et provoquer le dialogue, sont autant d’objectifs recherchés à travers la création de ce diagnostic.
www.ososphere.org

WORKSHOPS du 1er au 05 avril
Sous la direction d’Antonio GALLEGO.
Propositions réservées aux étudiants de Master 1 de l’ENSAS

EXPOSITION du 05 au 26 avril. Vernissage vendredi 05 avril à 18h30.
ENSAS – La Fabrique, Hall I Entrée libre.