Le doctorat en Architecture et la recherche

La recherche en architecture et en projet urbain, ainsi que la valorisation de celle-ci font partie des missions de l'ENSAS. Liée à l’enseignement, notamment aux niveaux master et doctorat, la recherche participe pleinement à l’évolution et à la transmission des savoirs.

Unités de recherche

Les enseignants-chercheurs de l’Ensas et doctorants mènent leurs activités principalement au sein des unités suivantes :

L'Ensas, par ses chercheurs, participe également à un programme de recherche sur l'histoire de l'enseignement de l'architecture.

 

Études doctorales

Tout étudiant ayant obtenu un Diplôme d’État en Architecture (DEA - conférant le grade Master) peut engager une thèse dans l’université de son choix.
À l'ENSAS, l
a formation doctorale est organisée en partenariat avec l’École doctorale en Sciences humaines et sociales – Perspectives Européennes de l’Université de Strasbourg (ED 519).
Le parcours "recherche" proposé à partir du cycle master, est conçu comme un approfondissement de la formation dispensée dans le cadre du mémoire et une initiation plus poussée aux méthodes de la recherche. Il constitue une forme de préparation au doctorat, pour les étudiants qui le souhaitent.
Pour ceux qui souhaitant s'engager dans des études doctorales en architecture urbaine, l'ENSAS a créé depuis 2005 le Master (niveau M2) Urbanisme et Aménagement, spécialité : Architecture, Structures et Projets urbains (Aspu), co-habilité par l'Université de Strasbourg, l'ENSAS et l’Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg (Insa).

Démarche conseillée dès l'année précédant la première inscription en thèse

 Prendre contact avec un directeur de recherche (HDR - Habilité à Diriger la Recherche); les enseignants HDR de l'ENSAS appartiennent soit à l'unité de recherche AMUP (EA 7309), soit à l'unité de recherche ARCHE (EA 3400).
 Cette étape est essentielle pour aider à construire le sujet de thèse, préparer le dossier de candidature en thèse, et recommander le laboratoire d'accueil le plus pertinent. 

Chaire Franco-Chinoise des mobilités métropolitaines innovantes

La Chaire franco-chinoise a été créée en 2015 par la signature d'une convention entre l'ENSAS et le College of Architecture and Urban Planning (CAUP) de l'Université de Tongji (Shanghai), résultat d'une coopération de longue date. Elle bénéficie du soutien de la société ARTELIA, spécialisé en ingénierie assurant toutes les missions de conception technique, planification, organisation et direction d’exécution d’un bâtiment ou d’un projet d'infrastructure, jusqu’à sa livraison. 

La Chaire des Mobilités Métropolitaines Innovantes vise à développer l’enseignement (cursus Master et Doctorat), la recherche fondamentale à travers des séminaires, colloques, publications et programmes de recherche, et la recherche-action avec des Fablab autour des mobilités innovantes. Elle organise des actions interdisciplinaires(architectes, urbanistes, sociologues, ingénieurs) avec des élus, des représentants des autorités publiques et des industriels de la mobilité en Europe et en Chine. Au-delà de ces terrains privilégiés de recherche et d’exploration, une ouverture progressive à d’autres contextes internationaux – en Asie et Amérique latine - est également à l’œuvre dans une perspective de recherche comparative.

La Chaire franco-chinoise mobilités innovantes est labellisée chaire partenariale d'enseignement
et de recherche par le ministère de la culture et de la communication.

À compter de  2018, la chaire participe au nouveau programme franco-allemand "SuMoRhine, vers une mobilité plus durable", coordoné par le Karlsruhe Institute of Technology (KIT).

► Communiqué de presse SuMoRhine

  En savoir plus sur la chaire

 

 

 
00:00