UEM111/211a11 - ENVIRONNEMENTS BÂTIS

Enseignement approfondi de projet de master 1 et 2

Dans le cadre du Master Mutations
Enseignant(s) responsable(s) :
chaponb

« Il n’y a plus d’espaces, sinon des ambiances », ou des atmosphères. C’est à partir de ces mots empruntés aux architectes Espagnols Mansilla & Tunon que nous allons considérer la fabrication d’espaces et d’édifices caractérisés par une atmosphère empreinte du milieu métropolitain dans lesquels ils s’insèrent.
La dimension environnementale est désormais inévitable et fondamentale dans la conception et la réalisation des projets. Mais la qualité écologique des projets ne doit pas être définie par les seules normes environnementales ou conditions énergétiques des édifices. L’environnement n’est pas seulement une affaire de technique ou de discours politique, il est la réapparition dans l’architecture du climat et des phénomènes sensibles comme les courants d’air, les sons, les ombres, la vapeur ou les rayonnements. Le climat est ce qui permet à un certain type d’activité de s’installer et de se développer dans le bâtiment. L’environnement, l’atmosphère devient une nouvelle manière de faire la synthèse entre trois composantes essentielles de l’architecture : le programme, la construction et l’enveloppe. 
Le changement climatique révèle la possibilité de l’homme d’altérer le monde physique. Nous prenons conscience que la nature est à respecter et que le prix à payer en est son éloignement. Ainsi nous nous orientons vers une autre nature maîtrisée.
Notre regard tourné vers la nature rencontre un moment où la technologie envahit notre vie quotidienne. L’architecture qui s’occupait essentiellement des phénomènes statiques, les vues, l’exposition au soleil découvre aussi par le biais de la technologie la nature qui change qui se maîtrise comme on veut, où on veut, comme si la nature pouvait faire l’objet d’un parc thématique.  Dans ce domaine, proche de l’architecture, nous révélerons un monde multisensoriel où l’espace est dessiné par l’ouïe, le toucher, la vue et l’artificiel où les sensations sont aussi complètes qu’elles le sont dans la nature car possibles.

Explorer le monde qui nous entoure est la proposition d’étude pour ce semestre 2020.

L’urbain sera considéré comme un milieu dans lequel se produisent des interactions et des phénomènes qu’ils soient d’ordre naturel ou artificiel.  L’espace projeté sera considéré comme un vide qualifié par une ambiance ou atmosphère, en lien avec les éléments environnants.
Dans le cadre du Master Mutations, nous appréhenderons l’édifice comme structure capable d’accueillir des ambiances différentes adaptant l’espace aux activité et programmes projetés. Nous porterons une vision de l’édifice et de son rapport à l’environnement comme patrimoine adaptatif et mutable.
Nous appréhenderons un territoire de l’Eurométropole de Strasbourg dans laquelle le bâti jouxtera un élément naturel, tel que l’eau ou un bois. Nous réfléchirons sur la transformation du lieu, de manière intégrative et sur la dynamique positive d’une situation entre le cadre bâti et le cadre naturel.
Sur la base d’une programmation d’hôtel, les étudiants devront réfléchir à la combinaison de ce programme avec d’autres activités inspirées par le milieu qu’ils auront appréhendé et. Étudié.


Modalités pédagogiques : CM 11 h - TD 130 h

Rendus de l'atelier / Mémoires / Publications

  • &nbnsp;
    Rendu d'atelier
    Master

    Atelier Environnements bâtis 2019/2020