UEM111/211a09 - Transformer une situation construite

Enseignement approfondi de projet de master 1 et 2

dans le cadre du domaine mutation
Enseignant(s) responsable(s) :
oziola

Cet atelier est le deuxième du domaine « Mutations ».

Il est proposé à l’étudiant de travailler sur un site Strasbourgeois, en liaison avec le séminaire « Atlas Métropolitain », avec un programme d’équipement public à créer. L’accent est mis sur les capacités de transformation de l’existant plutôt que sur sa valeur patrimoniale.

Le semestre est découpé en trois phases : exercice préliminaire abstrait, relevé et diagnostic, atelier de projet.
La transformation des architectures patrimoniales pose inévitablement la question d’une capacité de mutation dans une situation urbaine de demande de densité. Cet état de fait est caractéristique des centres-villes contemporains et appelle une action architecturale complémentaire au volume d’origine. C’est aussi plus largement la transformation du lieu qui doit être pensée et pas seulement celle de l’édifice. Dans cette perspective, il faut considérer que transformer l’édifice décide de la mutation du lieu, elle doit donc être déterminée et affirmée par l’étudiant.
Ensuite, la question de la fonction et du programme se pose de façon nouvelle, parce que l’édifice a précisément perdu sa raison d’être d’origine, alors que la forme architecturale doit légitimement continuer à exister. Pour ce faire, il ne s’agit pas tant de programmer à nouveau cette architecture, afin que l’utilité s’allie à la préservation, il s’agit bien plus de la rendre capable d’être à l’avenir programmable, afin qu’elle puisse s’inscrire dans une longévité nouvelle, une capacité d’adaptation et une résilience qui lui permettre de s’inscrire désormais dans le temps long de la ville.

Pour 2020/2012:

Exercice préparatoire (2 séances d’atelier) :
Ce premier exercice permet d’introduire les problématiques liées à la confrontation avec un objet existant. Il s’agit d’approcher de manière simple et spontanée les attitudes de projet possibles lorsqu’on doit modifier, compléter ou étendre un bâtiment. Nous proposons de travailler à partir d’une situation théorique (site + bâtiment) qui puisse être rapidement et facilement appropriable par l’étudiant et qui lui permette de tester un ou plusieurs partis de projet. La correction de cet exercice en atelier sera l’occasion de distinguer de grandes orientations de projets et de préparer l’exercice long en situation réelle.

Atelier de projet (13 séances d’atelier) :
Site choisi à Strasbourg ou dans les environs, pour permettre une visite commune et des visites individuelles tout au long de l’atelier. 
Exemples de sites possibles : Palais des fêtes, Barrage Vauban, Caserne Clémenceau, Manufacture des Tabacs, etc…
Présentation du site et visite avec les étudiants.
2 séances consacrées à faire du relevé et une initiation au diagnostic sanitaire : Les étudiants n’ont pas vocation à faire un relevé exhaustif ou un diagnostic complet, il s’agit ici d’en expliquer les bases et surtout de faire comprendre l’importance de ces étapes lorsqu’on travaille sur un existant. Des documents graphiques complets seront mis à disposition de l’étudiant après cette séance de relevé, ce qui lui permettra de rentrer plus rapidement dans la phase de projet.
La plus grande partie de l’atelier est consacrée au projet. Nous définissons un programme d’équipement public qui nécessite à la fois la réutilisation d’une partie de l’existant et une extension neuve. Les étudiants sont ici confrontés à une double série de problématiques, parfois croisées :
-    Problématiques liées au projet d’un équipement public : site, implantation, programme, distribution, lumière, accessibilité, enveloppe, etc…
-    Problématiques liées à l’intervention sur un existant : détermination des capacités de l’existant, compréhension des structures, diagnostic sanitaire, détails de mise en œuvre au contact des parties neuves, circulations etc…
Il s’agira de prendre position, de défendre une attitude de projet dans un contexte urbain chargé d’histoire. S’afficher ou se cacher, s’inscrire en continuité ou en rupture de l’existant, travailler une image traditionnelle ou contemporaine…, aucun choix n’est exclu a priori.


Modalités pédagogiques : CM 0 h - TD 141 h

Rendus de l'atelier / Mémoires / Publications

  • &nbnsp;
    Rendu d'atelier
    Master

    Atelier "Mutations, transformer une situation construite" 2019/2020

  • &nbnsp;
    Rendu d'atelier
    Master 1 et 2

    Transformer une situation construite | 2019