Bruxelles-WEB

Téléchargez le pdf

Ateliers internationaux de projet urbain

L’Atelier Bruxelles 2010-11

Auteur(s) :

Bénédicte Grosjean
(avec Cristiana Mazzoni, Dominik Neidlinger,
François Nowakowski, René Tabouret, Volker Ziegler)

Édition
Pages
36

Domaine master Avt «Architecture, ville et territoire»
Ateliers internationaux de projet urbain / Collaborative Urban Design Studio

En master 2, l’Atelier international de projet urbain propose d’approfondir les dimensions urbaines et territoriales du travail d’architecture en croisant des thématiques spatiales, sociales, environnementales etc. des territoires en transformation, par l’immersion et l’observation systématique de l’espace dans son fonctionnement et dans ses formes, l’identification des changements en cours et de potentialités nouvelles, la formulation des enjeux qui incitent à projet. Chaque année, des rencontres actives sont organisées avec des villes et des écoles partenaires. Un workshop international est intégré à l’atelier lors duquel nous nous intéressons aux mutations liées à la métropolisation qui touchent notre région, mais qui sont plus lisibles dans les grandes agglomérations européennes.

Cette plaquette présente le résultat des travaux réalisés par vingt étudiants dans le cadre de l’atelier 2010-11 qui s’est penché sur le thème des mobilités dans le territoire métropolitain de Bruxelles. Dans la situation bruxelloise, la question des mobilités est particulièrement problématique et nous a permis d’entrer dans plusieurs de ses paradoxes –économiques, culturels et en termes de transports.

Deux écoles d’architecture bruxelloises (faculté d’Architecture La Cambre-Horta – ULBruxelles faculté Architecture, Urbanisme, et Ingénierie Architecturale – UCLouvain) ont étudié le même sujet en parallèle et un workshop commun a été organisé sur place en novembre 2010. Nous remercions en particulier l’ISA St. Luc qui nous a prêté ses locaux pour les rencontres et conférences, La Cambre qui nous a permis de travailler au quotidien au sein de ses locaux ainsi que Bernardo Secchi pour sa conférence inaugurale.