Conférence
-
Amphi Pierre Vercey | ENSAS | La Fabrique
Arnaud Théval
Un artiste, des prisons et l'animal caché

La conférence, est une plongée dans l’univers carcéral un travail d’enquête d’une dizaine d’années que l’artiste a réalisé dans les prisons françaises.  Sa démarche renverse l’œilleton et nos fantasmes sur l’univers carcéral en s’adossant dans un premier temps aux récits des personnels de surveillance. En évitant de les enfermer dans les clichés de bourreaux, l’artiste déconstruit les récits simplistes et nous invite à découvrir ce qui se cache derrière les phrases toutes faites et les images médiatiques, une plongée dans le vivant à l’ombre des murs. 

Soudain, dans les décombres architecturaux des vieux édifices de la Troisième République aux nouveaux modèles, sur les peaux des humains et sur les murs, la présence du vivant émerge. 

Avec « Histoire animale de la prison », l’artiste nous invite à repérer, découvrir et à penser nos relations aux autres vivants dans le lieu le plus totalitaire de la cité. Ce projet artistique prend la forme d’une fouille des prisons et des récits sur les présences animales dans les murs et leurs résonances auprès des « habitants » de la prison (les personnels, les personnes détenues, les visiteurs au sens large). À la recherche des traces de ces présences animales, qu’elles soient dessinées, écrites, imaginaires ou réellement présentes (animaux domestiques, médiations animales ou animaux « clandestins »), il cherche à construire un récit des co-présences du vivant dans nos prisons et de ce que cela peut nous raconter des relations en prison. Que représentent ces présences, que nous apprennent-elles de l’enfermement et des liens entre les hommes qui se nouent, se tissent et s’inventent grâce à elles ?  

Arnaud Théval est artiste, diplômé de l’école des Beaux-Arts de Nantes. Maître de conférence en art à l’École nationale supérieure d’architecture de Bordeaux, il est actuellement en poste à l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg.
Depuis une vingtaine d’années, Arnaud Théval construit son propos sur et dans les institutions françaises. De l’école à l’hôpital, et jusqu’en prison, il agite l’espace social pour en faire émerger le politique. Son projet artistique se matérialise lors d’installations dans les institutions publiques où il s’immerge pour que des mises en situations de personnes puissent s’opérer et donner lieu à des prises de paroles, des propositions d’images et à une écriture de type narration non-fictionnelle. Cette approche intimiste et sensible, en proposant des situations inattendues, génère du dissensus, inquiète les stéréotypes, les normes et les codes sociaux. C’est un processus long dans lequel chaque moment, depuis la rencontre avec les enjeux spécifiques que posent les relations des personnes à l’institution aux interactions avec l’artiste, constitue l’œuvre et entraîne la création d’un espace inédit agitant sans relâche la dimension politique de l’art. 
 



Conférence « Un artiste, des prisons et l’animal caché » par Arnaud Théval
Jeudi 7 décembre 2024 à 18h30
Amphithéâtre Pierre Vercey, La Fabrique, ENSAS
Entrée libre